JRMGE

JRMGE 2018 – 23 mars 2018, MONS (Belgique)

4ème Journée de Recherche en Marketing du Grand Est
Mons – vendredi 23 mars 2018

  • Le programme du 23 mars 2018

ORGANISATEURS et OBJECTIFS

Le CCMS (Center for Research on Consumers and Marketing Strategy), Université Catholique
de Louvain et Université de Namur

Le Centre Européen de Recherche en Economie Financière et Gestion des Entreprises – CEREFIGE, EA 3942, Université de Lorraine

Le laboratoire d’Economie et Gestion de Reims – REGARDS, EA 6292, Université de Reims Champagne Ardenne

Le Centre de Recherche en Gestion des Organisations – CREGO, EA 7317

Chaque année, la Journée de Recherche en Marketing du Grand Est est organisée par l’un de ces quatre laboratoires. En 2018, c’est le CCMS (qui regroupe les chercheurs de l’Université Catholique de Louvain (CERMA-LOURIM) et de l’Université de Namur (Cercle), qui accueillera cette Journée dans les locaux de Mons – Ateliers des FUCAM. A l’instar des journées qui suivront, cette 4ème Journée de Recherche en Marketing du Grand Est accordera une place privilégiée aux travaux qui renouvellent les options théoriques et méthodologiques de la recherche en marketing, en proposant par exemple de nouveaux cadres théoriques, des emprunts à d’autres champs disciplinaires ou à d’autres méthodes (mesures indirectes, vidéographies, etc.).

Les communications proposées peuvent chercher à s’inscrire dans les grands domaines qui structurent les recherches menées au sein de l’équipe Marketing du CCMS, à savoir :

  •  La compréhension du comportement du consommateur, notamment face aux évolutions du marketing dans un monde digital
  • Les effets des actions marketing et de marketing social sur les consommateurs et sur la consommation
  • Les pratiques et phénomènes de consommation

Les communications proposées peuvent néanmoins concerner l’ensemble des thématiques du marketing

MODALITES PRATIQUES

Format de soumission et procédure de sélection
Le format de soumission de proposition de communication est un résumé de deux pages maximum, développant les principaux apports théoriques, méthodologiques et managériaux.
Les projets de communication seront sélectionnés en fonction de l’originalité et de l’intérêt scientifique et managérial de leurs apports. Le processus de sélection se fera sur la base des
résumés. Un intérêt particulier sera porté aux contributions qui analysent les controverses et les débats dans le champ du marketing.

Calendrier

20 novembre 2017 – Proposition de communication (résumé de deux pages maximum)

15 janvier 2018 – Notification aux auteurs des communications acceptées

6 mars 2018 – Envoi des textes définitifs des communications.

Consignes : maximum de quinze pages, times 12, interligne 1,5.

20 mars 2018 – Mise en ligne des actes sur le site Internet du laboratoire LOURIM

Envoi des propositions de communication : jrmge2018@uclouvain.be

Publication

Les communications retenues seront mises en ligne sur le site Internet du laboratoire LOURIM où elles seront librement accessibles.
Les auteurs conservent tous leurs droits sur les textes, et sont encouragés à les soumettre ensuite à des revues académiques, conformément à l’esprit de ces journées qui se veulent lieu de rencontre, d’échange et de débat

Inscriptions & informations pratiques

Tarifs

– Auditeurs : 75 euros
– Participants présentant une communication : 60 euros
– Doctorants : frais d’inscription offerts

Contact : jrmge2018@uclouvain.be

Lien internet


 

JRMGE 2017 – 31 mars 2017, IUT de Metz

30 mars 2017

Le Centre Européen de Recherche en Economie Financière et Gestion des Entreprises – CEREFIGE, EA 3942, Université de Lorraine, le laboratoire d’Economie et Gestion de Reims – REGARDS, EA 6292, Université de Reims Champagne Ardenne et le Centre de Recherche en Gestion des Organisations – CREGO, EA 7317, Université de Bourgogne, organisent le vendredi 31 mars 2017 la 3ème Journée de Recherche en Marketing du Grand Est.

Chaque année, la Journée de Recherche en Marketing du Grand Est est organisée par l’un de ces trois laboratoires. En 2017, c’est l’Université de Lorraine qui accueillera cette Journée dans les locaux de l’IUT de Metz sur le site historique de l’Université de Metz : le campus de l’Ile du Saulcy.
A l’instar des journées qui suivront, cette 3ème Journée de Recherche en Marketing du Grand Est accordera une place privilégiée aux travaux qui renouvellent les options théoriques et méthodologiques de la recherche en marketing, en proposant par exemple de nouveaux cadres théoriques, des emprunts à d’autres champs disciplinaires ou à d’autres méthodes (mesures indirectes, vidéographie, etc.).

Les communications proposées peuvent chercher à s’inscrire dans les trois grands domaines qui structurent les recherches menées au sein de l’équipe Marketing du CEREFIGE, à savoir :

– la communication persuasive : effets et processus d’influence de différentes formes de
communication persuasive utilisées en marketing (des communications très informatives comme la publicité comparative à toutes les communications plus indirectes et plus divertissantes comme le sponsoring ou les jeux vidéo)

– les nouvelles pratiques d’achat et de consommation : nouveaux comportements résultant
notamment d’évolutions technologiques (par exemple liées au numérique comme la digitalisation des comportements d’achats ou de consommation) ou de changements sociétaux plus généraux (cf. comportements de consommation plus participatifs ou collaboratifs)

– l’internationalisation et la globalisation : performance des activités marketing de la firme sur les marchés étrangers et réponses des consommateurs de différentes cultures aux actions marketing mises en œuvre.

Etant données l’Initiative Sciences-Innovation-Territoires-Economie (ISITE) « Lorraine Université d’Excellence » retenue début 2016 et les priorités scientifiques de l’Université de Lorraine, un intérêt particulier sera porté aux propositions de communication permettant de contribuer aux grands défis sociétaux d’aujourd’hui.

De même, une attention particulière sera portée aux travaux s’inscrivant autour de la thématique « Mutations des institutions et des organisations », thématique prioritaire du Pôle Scientifique Sciences Juridiques, Politiques, Economiques et de Gestion (SJPEG) dont fait partie le CEREFIGE. Les communications proposées peuvent néanmoins concerner l’ensemble des thématiques du marketing.

Dates à retenir

03 novembre 2016 – Proposition de communications (résumé de deux pages maximum, développant les principaux apports théoriques, méthodologiques et opérationnels)

05 décembre 2016 – Notification aux auteurs des communications acceptées

6 mars 2017 – Envoi des textes définitifs des communications.

Consignes

Maximum de quinze pages, times 12, interligne 1,5.
27 mars 2017 Mise en ligne des actes sur le site Internet du laboratoire CEREFIGE

Appel à communications

Programme


JRMGE 2016 – Session Évaluation & décision

1 avril 2016

Quelle valeur perçue de la photographie du producteur sur le packaging alimentaire : proposition d’une typologie des consommateurs

Ibtissame Abaidi et Patrice Cottet

Université de Reims, IUT de Troyes, REGARDS

Pourquoi mettre la photographie du producteur sur les packagings alimentaires ? C’est à cette question que répondent les auteurs en proposant une analyse typologique à partir d’un échantillon de 1 000 consommateurs adultes. L’analyse en nuées dynamique révèle que les consommateurs ne perçoivent pas tous favorablement l’image du producteur. Elle permet de distinguer quatre types de profils : les réceptifs, les réfractaires, les non concernés et les sceptiques. L’image de l’agriculteur est plutôt bien perçue par les réceptifs. Les non concernés n’y prêtent pas attention, ils attribuent une valeur égale aux produits avec et sans l’image de l’agriculteur. En revanche, les perceptions sont négatives pour ce qui concerne les réfractaires et les sceptiques. Ils pensent en effet, à des degrés différents, qu’il s’agit d’une vile manipulation du marketing. L’effet de l’image du producteur est donc ici complètement opposé à ce qui était attendu par la marque.


 

JRMGE 2016 – Session Distribution

1 avril 2016

Making the store a place of learning: The effects of in-store educational activities on retailer legitimacy and consumer shopping intentions  

Grégory Bressolles, Kedge Business School

Damien Chaney, Groupe ESC Troyes in Champagne,

Renaud Lunardo, Kedge Business School

This article considers the store as a place of learning and builds on institutional theory to examine whether the implementation of educational activities in the store environment has a positive effect on consumer perceptions of retailer legitimacy and whether such legitimacy in turn has positive effects on shopping intentions. Findings from a study conducted in a real retail setting reveal that although in-store activities do not exert main effects on legitimacy and shopping intentions, corporate attributions play a major role. Precisely, the value that consumers derive from practicing an in-store educational activity increase retailer legitimacy and shopping intentions only when consumers do not perceive any corporate goals behind the implementation of the activity.


 

JRMGE 2016 – Session Rituels, spiritualité et consommation

1 avril 2016

De la pensée magique aux rituels superstitieux des joueurs de loterie

Patrice Cottet, Maître de Conférences, Regards/ Université de Reims Champagne-Ardenne/ IUT de Troyes

Emmanuèle Gardair, Maître de Conférences en psychologie sociale, C2S / Regards/ Université de Reims Champagne-Ardenne/ IUT de Troyes

La finalité   de   cet   article   est   d’identifier   les   superstitions   et   croyances   en   la   chance développées par les joueurs de loterie. A l’issue d’une revue de littérature soulignant le rôle et les caractéristiques de la pensée magique et des rituels de superstition,  une investigation qualitative est menée auprès de cinquante-neuf joueurs de loterie mettant en évidence six classes permettant d’identifier les différents mécanismes de superstitions mis en œuvre.

Abstract

The aim of this article is to identify the superstitions and beliefs in luck developed by lottery players. Following a literature review highlighting the role and characteristics o fmagical thinking and superstition rituals,  a qualitative investigation was conducted with fiftynine lottery players points out six classes identifying the different mechanisms ofsuperstitions implemented.

*****

« Vive les vacances au pays » : Rituels et pratiques touristiques des migrants sénégalais

CésarNdione, Université de Reims Champagne Ardenne, IUT de Reims

Alain   Decrop, Université de Namur

Peu de recherches concernent les relations entre « tourisme, migration et travail ». Cet article dans le champ des mobilités contemporaines s’intéresse au va-et-vient migratoire des migrants sénégalais en France vers le pays d’origine. Ces venants, pour utiliser le terme par lequel ils sont désignés, constituent une population à part. A partir de la narration de leurs rituels et pratiques vacancières, nous développons une typologie à partir d’une triple entrée: le parcours migratoire, le parcours vacancier et le parcours culturel. Par ailleurs, nous montrons les invariants culturels qui apparaissent dans le cadre de ces allers-retours vacanciers vers le pays d’origine en insistant sur les différences inter-individuelles, intra-familiales et sexuelles et l’impact de l’acculturation sur les conduites de ces venants.

Mots clés : Tourisme et Migration, Mobilité, Récits de voyage, Chez soi, Venants

Abstract

Few researches relate the relationship between “tourism, migration and labor.” This article in the field of contemporary nobilities is interested in going back and forth migration of Senegalese people in France towards their homeland. These comers, to use the term by which they are appointed, have a particular statute. From the narratives of their rituals and practices travel, we develop a typology from a triple entry: the migration route, the holiday courses and cultural courses. Furthermore, we show the cultural invariants that appear during homeland sojourn and emphasis on inter-individual, intra-family and gender differences and the impact of acculturation on the conduits of these comers.

Keys words: Tourism and Migration, Mobility, Travel narratives, Home/Homeland, Comers